2 Commentaire

Les erreurs amusantes des graphistes

La première version du programme Photoshop a été publiée il y a seulement 27 ans, et maintenant il est l’un des outils graphiques les plus populaires. Employé par des entreprises professionnelles et par des personnes privées pour retoucher des photos de la famille. Malgré le fait qu’il ne faut pas être un spécialiste pour faire des premiers pas dans le monde des outils graphiques, il faut être très prudent. Même des professionnels dans cette domaine-là commettent de temps en temps des erreurs, comme celles montrées ci-dessous.

Angela Merkel et un sac à main qui vole
Angela Merkel est l’une de femmes les plus reconnues et les plus influentes dans le monde. Même si elle est une politicienne bien connu, elle ne possède pas de capacité de déplacer des objets selon et par sa volonté. Et c’est ce qui suggère cette photo. On voit ici qu’un sac à main de la Chancelière lévite près de sa main. Ses pieds sont aussi placés de manière anormale. Si un graphiste voulait perfectionner cette photo, il devait payer plus d’attention sur les détails. Passez à la page suivante pour découvrir d’autres exemples intéressantes

2. Bras invisible
Sur la deuxième photo de notre liste on peut observer une modèle duquel le bras a été supprimé, même si sa main est toujours posée sur la planche de surf. Même si son bras se trouve près de son corps, on devrait pouvoir y voir même l’un de ses éléments. On peut croire qu’un graphiste voulait retoucher l’arrière-plan, mais il a oublié de supprimer la main après avoir supprimé le bras.

3. Main déformée
Certaines personnes pourraient dire que c’est la question de point de vue, mais la main d’une femme qui tient la bouteille de Fanta est visiblement déformée et elle semble être liée au coude. Le sourire spectaculaire et la coiffure idéale de modèle ne peuvent pas attirer notre regard concentré sur cette gaffe. Allez sur la page suivante.

4. Main supplémentaire
Sur l’une des photos Michelle Obama a reçu la main supplémentaire. On bien voit ici que malgré le fait qu’elle tient la main de son mari et, avec une autre main, la rambarde, il y a aussi une autre, troisième main. Il n’y a personne derrière le couple présidentiel, alors la main n’appartient à personne.

5. Une autre personne qui a trois mains
Les mains et les bras constituent un point vulnérable des graphistes, en particulier dans le cas de publicités. Au moins si vraiment il n’y a pas de personnes qui possèdent plus de membres supérieurs. Un homme qui se trouve sur la photo enlace sa fille, sa deuxième main se trouve près de son corps, grâce à la troisième il peut aussi enlacer sa femme. Allez sur la page suivante.

6. Tête énorme et anormale
La tête d’une modèle qui se trouve sur la photo est trop grande, anormale. Elle constitue ¼ de la longueur de son corps. Sans doute, c’est une erreur d’un graphiste. Cette photographie ne devrait pas être publiée dans une magazine, d’autant plus sur sa couverture. Enfin chacun remarquera que quelque chose avec la tête de cette femme ne va pas.

7. Main mystérieuse
Sur cette photo on peut voir que qulqu’un a placé sa main sur l’épaule de la modèle. Il n’y a personne de plus. Alors, d’où vient-elle ? Ce qui est le plus probable, c’est que d’abord c’était une photo de deux personnes, et un graphiste inattentif voulait supprimer cette deuxième personne, mais il a oublié de sa main.

8. Position anormale de jambes
Il semble, à première vue, que cette photo est complètement normale. Quand même, quand on y paie plus d’attention, on voit que la position de jambes de la modèle n’est pas naturelle. Son corps est vraiment déformé ou un graphiste qui a retouché cette photo n’était pas trop attentif.

Source: Pexels / Twitter / Twitter / Imgur
Vous aimez cet article? Aimez notre profil sur Facebook!

3
Que pensez-vous? Participez à la discussion
8 tours magiques révélés. La logique existe!
Jeanne Marie Paccioni
Jeanne Marie Paccioni 02/02/2018 07:06
Ce qui me choque c'est votre français plus qu.approximatif
Malgorzata Bortkiewicz
Malgorzata Bortkiewicz 02/02/2018 07:06
Et de cette façon il nous prend pour ...